Ashley Madison N°1 de la rencontre extraconjugale

Pionnier de la rencontre extraconjugale, Ashley Madison est connu dans le monde entier.

Avec une base de plusieurs millions de membres répartis aux quatre coins de la planète et une grande expérience dans les relations adultères, c’est un leader dans sa catégorie.

Suite à la cyberattaque dont il a été victime il y a quelques années et au scandale qui a suivi, il aurait renforcé son système de sécurité et mis fin à quelques pratiques douteuses. 

Mais qu’en est-il vraiment ? Ashley Madison a-t-il retrouvé aujourd’hui ses lettres de noblesse ?
Est-ce un site sérieux ? Qui sont ses membres ? Combien coûte l’inscription ? Quels sont ses points forts et ses points faibles ?

Ashley Madison, un leader dans le secteur des rencontres adultères


Créé au Canada en 2001, Ashley Madison a été le premier site à proposer des rencontres extraconjugales en toute honnêteté. L’objectif du site était de mettre en relation des personnes qui étaient dans la même situation et qui cherchaient la même chose, à savoir des relations hors couple, sans qu’elles aient à se cacher ou à se sentir jugées.

Le concept répondait à une forte demande peu satisfaite par les sites de rencontres classiques, et remporta d’emblée un vif succès. En quelques années, le site s’implanta dans de nombreux pays (et notamment la France en 2012), et devint rapidement un leader mondial dans le secteur de la rencontre adultère.

Dans le même temps, il élargit son offre en l’étendant à d’autres types de recherches, voyant ainsi le nombre de ses membres croître de façon exponentielle. Alors que rien ne semblait pouvoir arrêter son ascension, une cyberattaque le fit sérieusement vaciller en 2015, en rendant publiques les données personnelles de 32 millions de comptes, dont certaines appartenaient à de hauts fonctionnaires américains.

Le scandale fut énorme, d’autant que le groupe de hackers responsable de l’attaque révéla que les données supprimées sur le site par les utilisateurs (opération par ailleurs payante) ne l’étaient en fait pas du tout.
Une deuxième onde de choc suivit peu après, lorsque des employés de l’entreprise déclarèrent qu’Ashley Madison avait créé plus de 70 000 faux profils ou bots (en grande majorité féminins) chargés de contacter les membres masculins pour leur faire dépenser un maximum d’argent. 

La société canadienne qui édite le site (Avis Life Media) essuya la tempête, fit amende honorable et renforça drastiquement son système de sécurité et sa politique de confidentialité.

Aujourd’hui tout est rentré dans l’ordre, c’est un des sites les mieux sécurisés et il est toujours aussi populaire. Ashley Madison dispose d’une application mobile et d’un service client de qualité, facilement joignable par mail et par téléphone. Le support client sur le site (aide en ligne et FAQ) est très complet et performant.

Meetic, en quelques chiffres


  • 25 millions de membres dans le monde
  • 600 000 inscrits en France (estimés)
  • Présent dans 53 pays (19 langues)
  • Parité hommes/femmes : 44%/56% (non vérifiable)

Qui sont les membres de Ashley Madison ?

Les très nombreux membres viennent de partout et de tous horizons : femmes au foyer, cadres supérieurs, ouvriers, artisans, etc. Ils sont en couple ou célibataires, et toutes les orientations sexuelles sont admises.

Comme il a été dit précédemment, aujourd’hui le site ne s’adresse plus seulement aux gens en couple en quête d’une aventure extraconjugale. Ces personnes sont à la recherche d’un(e) ou de plusieurs partenaire(s) pour vivre de réelles relations torrides éphémères ou suivies, ou simplement pour flirter en ligne avec d’autres membres et assouvir leurs fantasmes. 

C’est pourquoi il est important d’indiquer clairement et franchement ce qu’on cherche, de façon à trouver rapidement quelqu’un qui ait les mêmes désirs. Les membres d’Ashley Madison ont en moyenne entre 25 et 45 ans, mais il est facile de trouver des profils plus jeunes ou plus âgés. 

Avec un nombre de membres si important, tous les âges sont représentés sur le site. Rien n’est interdit tant que les échanges sont courtois et respectueux, et de fait, la communauté est très généralement cordiale et polie.

On prend le temps d’échanger avant de se rencontrer, mais pas trop longtemps non plus : les membres savent ce qu’ils veulent et pourquoi ils sont là. La modération se montre efficace et réactive, les profils sont vérifiés à l’inscription et il est très facile de signaler des abus sur le site.

logo_ ashley madison

Ashley Madison : Les abonnements et les Tarifs


Le site est entièrement gratuit pour les femmes qui cherchent des hommes, une façon très courante d’attirer un maximum de membres féminins, lesquels sont souvent peu nombreux sur les sites de rencontres.


Pour les autres – les femmes qui cherchent une femme, les hommes qui cherchent une femme ou un homme – l’inscription est gratuite pour se faire une idée du fonctionnement du site, mais pour pouvoir utiliser tous les services proposés (et notamment pour contacter les membres), ils devront acheter des crédits.


En effet, Ashley Madison, comme d’autres sites de rencontres adultères, ne fonctionne pas sur la base d’abonnements classiques, mais utilise une monnaie virtuelle appelée « crédit ».

Aucun abonnement mais des crédits

A partir de 0,29€ / crédit (tarif en 2020)

Avec un compte gratuit, on peut consulter les profils, partager des photos et envoyer des clins d’œil, mais ça s’arrête là, ce qui est quand même peu.


L’avantage du système de paiement par crédits, c’est qu’on ne paie que ce qu’on utilise vraiment, et qu’il n’y a pas d’engagement comme avec un abonnement.


Par contre, ça peut vite revenir bien plus cher qu’un abonnement si on ne gère pas bien ses achats. On achète les crédits sur le site sous forme de packs. Ashley Madison en propose 3 :

  • Pack Basique (100 crédits) : 59 euros (soit 0,59 €/ crédit
  • Pack Classique (500 crédits) : 195 euros (soit 0,39 €/crédit) 
  • Pack Élite (1000 crédits) : 289 euros (soit 0,29 €/crédit)

Les crédits permettent :

  • D’entrer en relation avec les autres membres, en prenant le forfait « Membre Initiant le Contact ». Par exemple, envoyer un message ou faire une demande de message coûte 5 crédits. On ne paie que la mise en relation, c’est-à-dire le premier message. S’il permet d’entrer en communication avec un membre, les échanges ultérieurs avec ce membre sont gratuits.
  • D’envoyer des cadeaux virtuels (pour 20, 30 ou 50 crédits selon les cadeaux). À titre d’exemple, un ours en peluche coûte 20 crédits, une rose rouge 30 crédits, un bijou 50 crédits.
  • D’envoyer des messages prioritaires, qui sont placés en haut de la liste des messages.
  • De prendre le forfait « Membre Premium », avec une mise en avant du profil.
  • D’avoir accès à la Messagerie +. Cette fonctionnalité permet de lire et de répondre gratuitement aux messages envoyés par des membres féminins. Là encore, on ne paie que si on est à l’origine du contact. Avec cette option, on peut aussi continuer à communiquer avec nos contacts même si on n’a plus de crédits. 30 jours de Messagerie + sont offerts pour l’achat d’un pack
  • D’avoir accès au tchat en illimité pendant un certain temps : 30 mn coûtent 30 crédits, 60 mn coûtent 50 crédits. Il faut cependant savoir que le site demande 19 euros de frais d’activation

Ashley Madison accepte un grand nombre de moyens de paiement discrets : carte bancaire prépayée (Visa, MasterCard), chèque, espèces, PayPal, cartes cadeaux du commerce, Skrill, Paysafecard et Neteller.


À noter que le nom du site n’apparaît pas sur les relevés de compte.


Si l’utilisateur n’intervient pas pour l’annuler, l’achat des crédits est renouvelé automatiquement.

Ashley Madison : Comment ça marche ?


L’inscription se fait sur le site, d’une manière simple et rapide, comme c’est généralement le cas. On nous demande simplement de donner certains renseignements de base : adresse email (le site conseille d’en créer une spécialement pour une discrétion optimale), pseudo, mot de passe, localisation et code postal, date de naissance, petite présentation, allure, poids, taille, ethnicité. 


Ensuite, on crée son profil et on définit sa recherche : rencontre rapide sans suite, relation de longue durée, conversation coquine, etc. Ashley Madison propose de nombreuses fonctionnalités pour faciliter la recherche et pour communiquer avec les membres. Parallèlement, on dispose de plusieurs outils pour être le plus discret possible. 


On peut par exemple ajouter un masque sur ses photos (et notamment la photo de profil) ou les flouter. On peut ainsi constituer un album privé, accessible uniquement aux membres qu’on choisit et à qui on fournit une clé d’accès. Un bouton « Panique » très pratique permet de basculer immédiatement vers un site neutre si quelqu’un s’approche de nous pendant qu’on est sur le site.


Pour effectuer une recherche avancée, on a à disposition de nombreux critères, comme l’âge, la géolocalisation, les loisirs, et bien d’autres, mais on peut aussi faire part de ses « désirs intimes » à sélectionner dans une liste dans la rubrique du même nom. Il faut aussi citer quelques fonctionnalités uniques et particulièrement intéressantes, comme « En voyage d’affaires » ou « Le Voyageur » (Travelling man ») et « La Voyageuse » (Travelling Woman), pour organiser à l’avance des rencontres extraconjugales en prévision d’un déplacement dans une autre ville ou un autre pays.



ashley madison inscription
ashley madison membre

Pour ce qui est des fonctions de contact, on a un large choix, entre la messagerie privée, le tchat instantané, le contact anonyme, des messages pré-rédigés pour faciliter le premier contact, ou encore l’envoi de clins d’œil ou de cadeaux virtuels pour montrer à un profil qu’il nous intéresse.


On peut aussi utiliser l’option « Réponse rapide » quand on reçoit trop de clins d’œil.


Cela permet de signaler facilement et rapidement aux expéditeurs qu’on préfèrerait un message personnalisé. Enfin, il est possible de noter les membres avec qui on a discuté ou qu’on a rencontrés, afin que les autres utilisateurs sachent à quoi s’en tenir.


En revanche, pas de tchat par webcam sur le site, ce qui est dommage quand on sait combien cette fonctionnalité est appréciée sur ce genre de site.


Question sécurité, elle a été renforcée suite à la cyberattaque de 2015. Les données des membres sont cryptées et bien protégées, et les paiements sont entièrement sécurisés.


Par ailleurs, la modération veille sur la communauté, en contrôlant les nouveaux profils et en permettant aux membres de signaler facilement un profil louche ou au comportement répréhensible. L’interface d’Ashley Madison est claire, agréable et facile à utiliser

Ce qu'il faut savoir sur Ashley Madison 


Le design est glamour, mais il y a beaucoup de publicités sur le site. Avec un nombre de membres faramineux et des fonctionnalités variées et pratiques, tout le monde doit pouvoir obtenir sur Ashley Madison des contacts et des rencontres assez facilement. Voici quelques conseils pour optimiser les chances de trouver le (la) partenaire idéal(e), surtout si on est un homme.


Tout d’abord, il est important de bien choisir son pseudo, qui doit être neutre ou faire preuve d’une touche d’humour, mais pas sembler provenir d’un ado de 15 ans ni être graveleux. Ce n’est pas parce que les membres cherchent des relations adultères qu’ils n’ont pas droit au respect. Ensuite, il est impératif de bien remplir son profil et sa recherche, afin de ne pas perdre son temps avec des profils qui ne correspondent pas, et d’attiser la curiosité des membres féminins. 


Une photo est indispensable. On sait bien que les chances d’avoir des contacts sont minimes quand un profil n’a pas de photo. Il faut choisir une photo sur laquelle on sourit et qui nous met en valeur. Les échanges doivent toujours être respectueux et de préférence bien écrits. Le style SMS est à proscrire définitivement, les fautes d’orthographe aussi. Les messages doivent être personnalisés et un peu originaux. 


Une touche d’humour est la bienvenue, sans tomber dans l’exagération. On prend le temps de faire connaissance et on évite les questions qui peuvent gêner la personne en face (par exemple « Pourquoi es-tu ici ? »). On évite aussi de la faire mourir d’ennui en racontant longuement sa vie : ce n’est pas le moment. Enfin, si on propose ou qu’on accepte une rencontre, il faut s’assurer que le premier rendez-vous ait lieu dans un endroit public et fréquenté, car il faut toujours rester prudent, au moins dans un premier temps. Si on suit ces quelques préceptes et qu’on fait un petit effort pour se démarquer des millions d’autres hommes inscrits sur le site, il n’y a pas de raison que ça ne fonctionne pas.

Résilier son abonnement à Ashley Madison

Pour arrêter le renouvellement automatique des crédits, il faut aller dans « Paramètres » sur la page de profil, et décocher l’option « Cochez cette case pour conserver un certain niveau de crédits quand votre compte commence à baisser ».


En fait, cette case est pré-cochée, ce qui est assez discutable. Si l’achat de crédits concerne un forfait, appelé « Abonnement » (Membre Premium ou Membre Initiant le Contact), il faut se rendre dans la rubrique « Historique de crédits » et sélectionner le forfait qu’on veut annuler.


Si l’achat a été fait par Google ou iTunes, ce sont eux qu’il faut contacter pour procéder à une annulation. 


D’autres renseignements d’ordre financier utiles : 


- L’utilisateur dispose d’un droit de rétractation de 14 jours, même s’il a déjà utilisé les services du site. S’il fait valoir son droit, il est remboursé au prorata de ce qu’il n’a pas dépensé.


- Supprimer définitivement son profil, et donc en toute logique ses données personnelles, coûte environ 20 euros, c’est bon à savoir.

Ashley Madison : arnaque ? Les critiques récurrentes...


Les critiques, voire les accusations à l’encontre d’Ashley Madison, sont assez nombreuses sur le web. Certes, ce n’est pas le seul site de rencontres à les subir, loin de là. Certains utilisateurs se plaignent qu’il y a sur le site beaucoup de profils sans photos. C’est un fait, et Ashley Madison n’est pas le seul site dans ce cas.


Le mieux à faire est de ne s’intéresser qu’aux profils avec photo. Il y a tellement d’inscrits que cela ne doit pas poser de problème. Une accusation d’arnaque récurrente concerne les faux profils qui cachent des personnes malveillantes ou des prostituées et les bots. Les faux profils (et/ou bots) sont en effet visiblement assez nombreux sur le site.


Certains dissimulent de vraies personnes qui ne sont pas là pour faire des rencontres mais pour arnaquer ou vendre des faveurs sexuelles, d’autres sont des programmes informatiques utilisés par le site pour appâter les nouveaux inscrits (gratuits) et les pousser à acheter des crédits.


Cela permet aussi de faire croire qu’il y a beaucoup plus de femmes sur le site que ce n’est le cas en réalité. Après l’affaire des bots de 2015, Ashley Madison a assuré ne plus en utiliser, mais il est difficile de vérifier cette affirmation.


D’autres utilisateurs disent qu’il y a très peu de membres français connectés, quelle que soit le jour ou l’heure. C’est vrai qu’au regard du nombre total d’inscrits, la France n’est pas le pays le plus représenté. On trouve aussi des critiques concernant le coût des crédits. Les crédits sont plus économiques que les abonnements classiques si on sait bien gérer ses achats.


Mais comme presque toutes les fonctionnalités sont payantes, cela peut vite revenir cher et même très cher. Une solution peut être de se fixer un « budget » de crédits par jour et de ne pas le dépasser, ou d’additionner mentalement les crédits dépensés au cours d’une connexion, afin de ne pas se ruiner.


Le système de notation des membres mis en place par Ashley Madison sous forme de commentaires fait également l’objet de critiques. Il est vrai que certains commentaires sont peu élégants. Parmi d’autres plus neutres, on trouve par exemple « Vaut le coup » ou encore « Tient ses promesses », « Indécent(e) », etc.


Certes, comme tous les sites de rencontres, Ashley Madison n’est pas infaillible et on peut toujours faire mieux en termes de sécurité : on peut être encore plus vigilant avec les profils douteux. La modération s’efforce en permanence de rendre le site plus sûr.


Quant au problème des données personnelles soulevé en 2015, le site assure qu’il a renforcé son système de sécurité et que les données des profils supprimés le sont également. On ne peut que les croire sur parole, mais rien ne permet de douter de leurs dires. Le site paraît bien être redevenu fiable, et l’accuser d’arnaque, jusqu’à preuve du contraire, est injuste.

Bilan Complet de notre test de Ashley Madison

Avantages

  • Très sécurisé, fiable
  • Très discret
  • Rencontres de qualité
  • Interface agréable et facile à utiliser
  • Très pratique pour ceux qui voyagent

Inconvénients

  • Pas de tchat par webcam
  • Beaucoup de publicités
  • Crédits onéreux
  • La France est peu représentée

Présent depuis presque 20 ans sur le marché mondial de la rencontre extraconjugale, Ashley Madison a su, avec des fonctionnalités bien pensées, répondre aux besoins de sa communauté, que ce soit en termes de recherche, de sécurité ou de confidentialité.


Le site s’est racheté une conduite après les incidents de 2015, s’est doté d’un meilleur système de sécurité, et loin d’avoir pâti de la crise, il semble au contraire en être sorti grandi.


En tout cas, c’est ce que semblent penser ses membres, toujours aussi nombreux à le fréquenter. Il est toujours un des premiers sites de rencontres extraconjugales, et il y règne le même état d’esprit qu’à ses débuts : chacun fait ce qu’il veut, on ne juge pas.